caripoulet

Le kaloupilé est surtout utilisé dans la cuisine indienne, sri-lankaise et birmane. Il se rencontre dans tous les pays de l’Asie du Sud-Est, l’Inde du Sud, la Birmanie, Thaïlande, Viêt Nam. La plupart des plats cuisinés au massalé à la Réunion comporte quelques feuilles de kaloupilé pour relever le goût. Certains préparateurs de poudre de massalé incorporent des feuilles grillées et réduites en poudre dans leur condiment. Danielle Mukherjee, dans son livre sur la cuisine indienne considère cette épice du pauvre comme « le complément indispensable de certaines préparations du sud de l’Inde, tel l’opuma ». on utilise les feuilles fraiches frites avec l’oignon haché dans la première étape de la préparation. On les utilise pour les préparations suivantes: thoran, vada, rasam et kadhi. Les feuilles fraîches ont une durée de conservation très courte (pas plus de 24h), et ne se conservent pas mieux au réfrigérateur. On peut les conserver plusieurs mois séchées, mais l’arôme est alors beaucoup moins prononcé. Au Cambodge, les Khmers font griller les feuilles à la flamme et les pilent dans un mortier pour préparer une soupe aigre appelée Maju Krueng.

Ajouter une ou deux feuilles entières broyées grossièrement dans la préparation des bouillons et des sauces Curry. A ajouter 15 minutes avant de retirer du feu pour apporter cette délicieuse note typique à vos Curry. En raison de leur consistance molle, elles n’ont pas besoin d’être retirées du plat de service.